Jacques Villette: Pour la réhabilitation de Maurice Papon
Accueil L'affaire   Qui est-il  Le Jury d'honneur Les raisons  Bordeaux   Le procès  Documents  Bibliographie  

SE

                                                                                   7 décembre 1942

                                           LE PREFET REGIONAL, PREFET
Question juives                                          de la GIRONDE

                                à Monsieur le  Directeur du Camp de 
                                                MERIGNAC

        J'ai l'honneur de vous faire connaître que par lettre en date du 2 décembre,  le Chef du Service de Détachement de la Police de Sûreté à Bordeaux a accordé la libération  :

Mme  LEON née EITEL Marguerite
Mme WOLF Henriette
Melle SLITINSKI Alice

internées au camp de Mérignac depuis le 20 Octobre 1942,  sur ordre des Autorités Occupantes.

            Je vous serais obligé de vouloir bien faire procéder à la libération des susnommées et m'en rendre compte .

                                                        Pour le PREFET :
                                                        Le Secrétaire Général

                                                            Signé : Papon. - (manuscrit)

Note de J.V. : Cette note confirme bien que Maurice Papon n'avait pas autorité sur le camp de Mérignac, il était obligé de se référer à une décision du chef du SD, pour réclamer une libération.